Eclyps rebirth Index du Forum
Eclyps rebirth Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chapitre 21

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eclyps rebirth Index du Forum -> Hors-jeu -> Eclyps : La fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ben Icaterna
Elu de la glace

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2009
Messages: 340
Localisation: En voyage à travers le monde
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe
Points d'exp: 10 090
Moyenne de points: 29,68

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 12:43 (2009)    Sujet du message: Chapitre 21 Répondre en citant

Chapitre 21
Resurrection

 
 

Ils étaient de nouveau tous réunis, cette fois ci dans une pièce sombre renfermée et complètement déserte, seul un pentagramme énorme et extrêmement complexe était dessiné sur l’ensemble du sol. Tous positionnés sur le contour du cercle, concentrant leurs énergie immense à l’intérieur.
Une lueur étrange se matérialisa en son centre puis la pièce se mit à trembler. Le chef du groupe de personnes encapuchonnée s’exclama alors de joie et de folie.

-Enfin! Après tes 50 ans d’enfermements te revoilà libre! Que ton règne recommence, replonge Gaïa dans une nouvelle ère de chaos pour rebâtir ce monde impur! Nous brisons ton sceau, reviens parmi nous… Sol!!!

Cette étrange assemblée venait de libérer un ancien héros banni de l’époque de la guerre Eclyps… Alors que le monde entier était loin d’imaginer le retour de ce guerrier surpuissant, adulé par le peuple solarien et craint par la religion rivale, un sceau de lumière se dessinait à l’intérieur d’un temple inconnu de tous, même des invocateurs sinistres cachés eux aussi en un lieu mystérieux.

Personne ne se doutait de quelque chose… excepté le L.F.C.P qui avait détecté le drame, mais il était hors de question d’en avertir les élèves, ni d’autres personnes d’ailleurs. Cependant quatre élèves venaient de ressentir quelque chose, ils leurs étaient incapable de définir ce que c’était, mais ils savaient que quelque chose de grave s’était produit. Ces quatre chasseurs étaient bel et bien moi et mes 3 amis héritiers des clans élémentaux.
Je lâchai mon épée et la laissa lourdement écraser l’herbe fraîche du jardin extérieur du Lycée. Quelque chose venait de me traverser, je pensais d’abord à un ressentiment physique mais mon corps était indemne, cet étrange sensation perdurait et déstabilisait mon psychisme. Je ramassai mon arme et courai rejoindre mes compagnons, je ne savais pas vraiment pourquoi mais dans un cas comme celui-ci, c’était mon instinct qui guidait mes actes. Sans grand hasard, nous nous retrouvâmes tout les quatre au centre du hall pour la même raison.

-Vous avez sentis ça? Prononçai-je d’un air essoufflé
-Quoi t’as pété?
Vann rappela à l’ordre le comique du groupe
-Xam sois sérieux! Si t’es là aussi, c’est pour la même raison j’imagine…
Nous nous échangions tous un regard d’un sérieux affligeant, cependant l’un d’entre nous ne réussit pas à le garder.
-Y a pus de bretzels à la cafett’ c’est ça… ?
-Xam merde!

Vann écrasa sauvagement le pied de notre exaspérant camarade, renouvelant une dispute quotidienne. Je soupirai de lassitude, il était impossible d’engager une discussion sérieuse qui ait l’avantage de durer au moins plusieurs secondes. Mais cette fois ci, je n’étais plus à l’écart destiné à être spectateur de chamaillerie.

-Ça t’agresse toi aussi? Me demanda ma camarade aux longs cheveux bleus
-Oui… c’est très désagréable, il y a quelque chose qui perturbe ma psy-énergie.
-Visiblement nous sommes les seuls à ressentir ça… c’est un très mauvais présage…
L’inquiétude du ton de Léa m’avait été transmis…
-Quoi? Comment ça, où tu veux en venir?
-A ton avis? Nous sommes quatre élus de l’énergie de la planète divisé en éléments. Je te parie que les deux autres élus ressentent ce trouble eux aussi.
-Tu veux dire qu’un truc important est arrivé à la planète?
-Exactement! S’exclama le plus jeune d’entre nous ayant finis sa querelle.
Ma théorie est qu’une nouvelle énergie s’est réveillé en Gaïa, perturbant notre psy-énergie.
-Faut vraiment qu’elle soit balèse pour que même moi je la détecte…
-T’as raison Xam, c’est quelque chose d’important… vous la ressentez toujours au fait?

Cette sensation s’était dissipé pendant ma course, elle n’avait été que très brève… Bien que j’étais le plus doué en psy-énergie, je posais cette question dans l’éventualité où mes camarades la ressentait encore. Léa et Xam me répondirent par la négative pour qu’ensuite Vann apporte sa conclusion.

-Moi non plus… je pense qu’il y a eu une forte émanation d’énergie quelque part en Gaïa, délivrant quelque chose. Malheureusement nos sens ne sont pas assez développer pour localiser cette énergie.

Il me vint alors une idée…

-Nos sens non… Mais je suis sur que le Lycée a pisté quelque chose, obligatoirement.
-Ça, ça veut dire « on fonce se renseigner » non?
-T’as pigé Léa, on fonce demander une assignation!

Mes amis m’acquiescèrent automatiquement, même Xam malgré son soupir. Nous fonçâmes à travers les couloirs quand un surveillant nous interpella, nous transmettant l’ordre de nous rendre au bureau d’assignation. Comme à son habitude, le L.F.C.P agissait vite, nous ne nous permîmes donc aucun délai. L’assignataire était assis devant le meuble remplis de paperasses et ne sembla pas surpris de nous voir arriver aussi tôt dans son bureau. Il nous salua tout comme nous et nous demanda de s’approcher.

-Messieurs et mademoiselle, vous êtes de nouveau promus à une mission importante de classe 5.
-Classe 5 !!? S’écria Vann, les missions de classe 5 sont des missions d’importance primordiales au Lycée!
-Je pensais que c’était classé avec des lettres…  nous convia Xam avant que Léa ne le corrige :
-Les lettres classent la difficulté, on appelle plutôt ça des rangs.

Notre interlocuteur nous précisa alors les raisons d’une telle affectation.
-Nous vous demandons d’obtenir une relique extrêmement importante dans les cas présents, son obtention est primordiale en prévention d’une grave menace.
L’interrogation était trop forte pour que je me retienne :
-Quelle est donc cette relique?
-L’épée de Luna, l’égal de Méguido que vous avez déjà eu entre vos mains.
-Genre ils vont nous la donner aussi facilement! Je suppose quelle est dans un temple gardé par un tas de religieux?
-Ces religieux comme vous dites, accepteront sûrement de la confier à l’héritier Icaterna.

Je ne disais mots… La situation devait vraiment être de grandes ampleur pour demander une telle arme, j’en déduisis donc que cette énergie ressentie était hostile. J’étais fier d’être assigné à une mission de si grande importance mais la peur d’échouer en était tout aussi grande. J’acceptai donc sans aucune hésitation mon affectation avant même d’entendre les détails que l’assignataire nous apporta aussitôt.

-Vous partirez en bateau pour le continent nord, en direction des Terres de Glace. Le temple de Luna se trouve dans la partie nord-ouest du pays dans les hautes montagnes.
-Je commence à m’habituer à l’escalade… je tomberais sur quoi cette fois après un golem mutant et un dragon noir?
-J’aime pas le froid ni les montagnes… murmura Xam en pleurnichant
-On s’est bien taper le désert de Sol, cette fois ci ça sera les montagnes de Luna.
Léa réagît à l’élocution de Vann avec un air surpris :
-Vous avez traversé le désert de Sol? Vous êtes des dur à cuir…
-C’est le cas de le dire… soupirai-je avec un léger rictus.
-En contre partie les montagnes nocturnes ne présentent que très peu de neige et ne sont pas très hautes, cette chaîne est moins dangereuse que le désert de Sol.

Cette dernière nouvelle ravît mon ami aux griffes d’acier, mais bon… Ce lieu avait beau avoir la réputation d’être moins dangereux, le destin réservait de nouveau une exception pour les élus que nous sommes. Nous prîmes alors congé de notre hôte afin de nous préparer pour notre nouveau voyage. Sur la route jusqu’au port, nous racontions à la nouvelle recrue notre pénible séjour dans l’étendue infernale sableuse. Vann lui, nous résumer le statut de notre destination, sa culture géographique ne nous faisait pas défaut une fois de plus. Les montagnes nocturnes est un espace montagneux vraiment à part des Terres de Glace, beaucoup de gens voit cette région comme une zone n’appartenant pas au pays. Nous prévoyions d’amarrer au sud est du pays, afin d’éviter de passer près de l’archipel de foudre, pourtant sans danger en voie maritime. Cependant, du à notre précédent voyage à proximité de ce pays, je préférais tout de même éviter, avec ma chance on aurait pus tomber sur Atmos lors d’une de ses baignades semestrielles.  Nous finîmes par atteindre une petite ville portuaire enneigée très paisible. Xam et Vann grelottait déjà, contrairement à moi et Léa, pourtant cette dernière n’avait aucune affinité avec mon élément, ce qui intrigua l’intello.

-Dis moi Léa… comment tu fais pour pas avoir froid, surtout habillée euh…  aussi peu couverte?
-Je me suis entraînée à résister aux différentes formes de températures, et les élémentalistes de terre s’habitue très vite à différente forme du climat, sauf pour les températures extrêmes bien sur comme pour les désert et pics enneigés.
-En attendant tu fais monter la notre de température!

On fusilla le pervers d’un regard agressif pour le reprendre simultanément et de défendre notre fierté masculine.

-La notre??!
-Faites pas les innocents.
-Pas besoin de le faire, nous le sommes!
-Arrête de nous mettre dans le même sac, espèce de pervers répugnant!
-Va te noyer dans la neige espèce de nabot pas beau!

Léa contempla une nouvelle dispute puérile entre les deux gamins qui en vinrent finalement aux poings puis se retourna vers moi.

-Ils sont vraiment toujours ainsi?
-A mon grand désarroi… Que dis tu d’avancer et de les laisser en plan?
-Profite pas pour draguer derrière mon dos toi! Protesta le chasseur de dentelles.

J’avais pris l’habitude d’avancer sans eux à leurs moindre dispute, mais il est vrai que me retrouver seul avec Léa… malheureusement pour moi c’est ce qui convainquait Xam de cesser ses querelles. Je venais de provoquer une rivalité masculine avec un coureur de jupon, voila qui ne m’arrangeait vraiment pas… surtout quand ce coureur c’était Xam. Encore avait-il de la chance, il est vrai que je ressentais quelque chose pour cette fille, mais loin de moi l’idée de la draguer, de plus je perdais mes moyens une fois seul à ses cotés.
Finalement nous entamâmes nos premiers pas dans la neige sans nous éterniser dans ce village calme et froid. Nous prîmes la direction du nord ouest comme convenu, nos armes rengainées. Le voyage était paisible si nous ne tenions pas comptes des nombreux éternuements de Vann et des blagues stupides de Xam. Léa s’ouvrait de plus en plus à la discussion, s’habituant certainement à notre petit groupe insolite.

-Hé Ben, tu connais la blague du con qui non?
-N… Perdu tu m’auras pas comme ça!
-Regarde où tu vas, t’as marché sur une merde de griffon!

Je fus gêné sur le coup puis remarqua que mes chaussures étaient aussi propre que le blanc éclatant de la neige.

-Tu vois que t’es con, les griffons ça vit pas dans les milieux glaciaux!
-Franchement Xam, à sortir des conneries pareil, c’est plutôt toi qui t’enfonce…

Ce dernier n’apprécia pas la remarque de notre petit géni et s’empressa de le remettre en place à sa manière.

-Dis moi Vann, si on voit plusieurs type qui te ressemble dans cette région, c’est que l’entrepôt du père noël n’est pas loin j’imagine?
-Toi… !
-Xam t’es lourd, concentre toi sur la route plutôt que de chercher l’embrouille!
-A vos ordres mademoiselle!
-Tu apprends vite! Affirma-t-elle avec sarcasme.

Mes yeux ne quittaient pas la route, une route de moins en moins couverte du manteau blanc habituel mais de plus en plus sinueuse. Nous n’avions eu à faire à aucune espèce hostile en cours de chemin, ce qui accélérait de manière conséquente notre marche. La nuit était tombée depuis quelques heures et notre groupe succombait à la fatigue, aussi nous décidâmes de nous arrêter sur une aire rocheuse en face d’une colline. Je m’assis sur un rebord rocailleux et laissai mes amis prendre leurs aise, Xam s’effondra au sol sans se soucier de la dureté de celui-ci.

-J’ai faimmmm…
-Courage Xam, dis-je pour le revivifier, une fois la mission finie tu pourras te détendre comme tu le souhaites à Kantropolis.
-De plus cette mission ne s’avère pas très épuisante, les Terres de glace ne sont pas réputés pour leurs danger. Ajoutait le guerrier du vent
-Bah moi c’est-ce que je reproche… on marche, on marche et aucun moyen d’avoir une petite baston.

Je soupirai en symbiose avec le barbare, je partageais son sentiment d’ennui. En tant que guerrier, l’envie de me battre me taraudait tout autant… Je fixais la Lune qui surplombait la colline, donnant l’impression qu’elle s’était posée dessus et quelle attendait que j’aille la chercher. Ses éclats d’argent me vivifiaient, me transportaient dans une transe étrange…
Au même moment où je contemplais l’astre nocturne, une silhouette s’y dessina et s’arrêta au bord du monticule, laissant une longue écharpe flottait dans la légère brise fraîche des montagnes. C’était un jeune homme, faisant plus vieux que moi, les cheveux argentés coiffés en plusieurs gros pics, habillé de vêtement sombres. Ses bras étaient nus, sauf celui de gauche qui était décoré de larges tatouages tribaux de couleur noir. Sa longue écharpe couvrait son visage jusqu’au dessous de son nez, ne laissant paraître que son regard froid et sérieux. Deux katana étaient accrochés à son dos, l’un en diagonale laissant son manche dépassait de son épaule droite, et l’autre à l’horizontale au niveau de ses hanches. Ses yeux étaient d’un violet intense, un regard que mes amis reconnus très vite.

Léa se leva comme surprise par l’arrivé de son sauveur et indiqua sa présence aux membres du groupe.

-C’est lui! Regardez, c’est bien ce garçon qui vous a sauvé aussi?

Xam haussa le regard avant d’apporter sa réponse.

-Ouais… cette écharpe et ces yeux… je me souviens les avoir aperçut avant de m’évanouir.
-Pareil… confirma l’héritier du vent.

Le garçon lui, ne disait mot, continuant à me toiser. Cela me mettait mal à l’aise, surtout quand je tenais compte de sa force… je me sentais encore plus ridicule. C’est finalement lui qui prit la parole en premier.

-Je vois que tes amis ont su te sauver la vie.

Sa voix était assez intimidante, mature et aussi sérieuse qu’il en avait l’air. Mes amis? Il faisait sûrement allusion au sauvetage in extremis de Diggs et Azur cette nuit là, ces derniers m’avaient affirmé qu’ils l’avaient rencontré.
Ce n’était pas une question, donc cela ne m’aidait pas beaucoup à ouvrir la discussion avec cet étrange guerrier. Léa s’approcha légèrement de la colline pour s’adresser à ce garçon.

-Euh… merci de nous avoir secourus…

Il restait de marbre, il avait très vite détourné les yeux de la jeune fille une fois ses remerciements effectués, comme s’il s’en fichait, ce qui rendit cette dernière mal à l’aise. Le silence perdurait, ce type n’était pas bavard et nous intimidait à la fois. Lassé de ce vide ennuyeux, il expliqua la raison de sa visite.

-Je suis venu défier l’héritier Icaterna, annonça-t-il en croisant les bras.

Cette demande me surprenait au plus haut point, pourquoi voudrait-il défier quelqu’un d’aussi faible que moi? Il était le mieux placé pour savoir que sa force était largement plus développée que la mienne. Pourtant il m’était impossible de refuser, il nous avait tous sauvé, et bien que conscient de ma faiblesse et de l’issue du combat, je désirais ardemment le combattre.
Mais avant que je puisse donner ma réponse, Xam me coupa l’herbe sous le pied en s’exprimant avec colère.

-Ben, Ben! Toujours lui c’est chiant! Qu’est-ce qui te fait dire que c’est le plus fort!
-Je n’ai jamais prétendu cela, rétorqua-t-il sèchement.
-Alors c’est moi qui te défierait!

Vann intervint en désaccord avec ce dernier.

-Tu te prends pour qui? Il a défié Benoît, reste à ta place!
-Et lui on le prend pour qui? J’en ai marre qu’il soit toujours vu en premier plan… j’ai ma fierté aussi!
-Tu…
-Arrête Vann, m’exclamai-je en lui coupant la parole, je comprends Xam, je peux lui laisser au moins ce combat.

Le guerrier du feu me remercia et me tendis légèrement son pousse avec son sourire arrogant puis toisa son adversaire avec un regard aussi flamboyant que son héritage. Je demandais donc l’avis de mon challenger.

-Tu ne vois pas d’inconvénients?
-Non.

Alors qu’il venait de me donnait sa réponse, il avait déjà disparu de mon champ de vision. Il était au pied de la colline à quelque mètres devant son adversaire, prêt à en découdre, toutefois ses armes étaient toujours habillées de leurs couvertures. Vann s’avança à quelque pas de la zone de combat pour arbitrer le match.

-Je vais annoncer le départ… Vous êtes prêts… ?

Xam dégaina ses griffes et pris posture de combat, en revanche son opposant ne bronchait toujours pas, restant droit et muet.

-Battez vous!!

Le compétiteur des flammes se rua alors vers son adversaire, il plongea un puissant et profond coup de griffe vers lui mais son poignet reçu un choc très rapide puis l’attaquant reçu un très bref coup de pied qui le propulsa à plusieurs mètres. Xam était désemparé, il n’avait rien vu venir et lui qui était très doué au combat à mains nues, il lui avait été impossible de parer les attaques de son opposant. Celui-ci ne bougeait toujours pas et restait immobile à sa place, ce qui exaspérait davantage son concurrent. Xam revint à la charge avec encore plus de fougue mais opta pour une attaque aérienne, ainsi à mi distance il bondît à bonne hauteur mais au sommet de son saut il s’écrasa férocement vers le sol.

Je n’avais pas vu son ennemi bouger, les autres non plus et la victime encore moins. Sa rapidité était tellement élevée que ses déplacements étaient imperceptible à l’œil nu. Notre ami se releva péniblement en s’essuyant le menton, honteux de sa faiblesse. Soit, le corps à corps était inefficace contre ce guerrier taciturne, il en fallait donc en venir aux pouvoirs flamboyants pour le vaincre, c’est-ce que pensais Xam. Ainsi il matérialisa son brasier infernal autour de sa cible, à présent piégée à l’intérieur du cercle de feu.

-Tes flammes sont trop faibles, signala rudement l’antipathique jeune homme.

D’un simple mouvement de main, les flammes du cercle s’éteignirent. Mes amis furent surpris, moi aussi mais pour une raison différente : j’avais identifié sa technique, il avait étouffé les flammes de Xam en utilisant sa psy-énergie comme si de rien n’était. Penser que j’avais du utiliser un subterfuge pour éviter cette technique létal de mon ami, rendait mon niveau grotesque face à ce type.

-Mange toi ça et dis moi si c’est trop faible! Fire Beam!

Le chasseur de prime tira un épais rayon ardent dans la direction de challenger mais l’attaque se dissipa aussitôt lorsque le concepteur se fit faucher les jambes pour s’éclater ventre à terre.

-Trop lent…

Une fois de plus, personne n’avait vu venir l’attaque, pourtant il était bien là debout à coté de notre camarade.

-Je n’arrive pas à croire que j’ai à faire à un héritier du clan Seghfire, c’est pathétique et décevant… dit-il avec le même ton que son dernier qualificatif.

Cette dernière phrase fit sortir le descendant du clan de ses gongs, malgré sa position ventre à terre, Xam réussit à se débattre en infligeant un coup de crâne très violent à son opposant. Il avait créé un vague de feu très puissante contre le sol, ce qui le fit propulser haut dans les airs tout en agrippant son ennemi. Xam le projeta au loin puis canalisa une grande quantité de psy-énergie dans ses mains pour ensuite balancer une multitude de boule de feu.
Les mille et une sphères flamboyantes encerclèrent l’étrange guerrier sur tous les angles, empêchant quelconque évasion.

-Échappe à ça! Fire Hole!

Toute les boules de feu se mirent à tournoyer puis à se concentrer au centre, laissant son adversaire disparaître dans les flammes, l’attaque dura quelques seconde mais la spirale embrasée refusait de se compactait davantage et nous ne mîmes pas longtemps en connaître la cause. Alors que les dernières flammes se dissipaient étrangement, nous aperçûmes le jeune homme ses sabres à la mains, étouffant chaque flammes restantes rapidement.
Je n’avais pas très bien compris ce qui s’était passé mais l’exclamation de Vann m’en donna vite la réponse.

-Incroyable… Il a contré chaque flammes en les étouffant avec des coups de lames…
-Comment a-t-il pu tous les avoirs en si peu de temps sans se faire brûler? Réclama la chasseuse toute aussi surprise.

Je restais coi devant la force de notre ex sauveur, Xam devait se rendre, il n’avait aucune chance de l’emporter et se ridiculisait plus qu’il ne faisait honneur à sa fierté. Je l’appelai donc à la raison :

-Xam abandonne! Tu n’es pas de taille!
-Tant que je serais en mesure de me battre, je continuerais! Se fâcha-t-il.
-C’est un bon état d’esprit, qui t’a permis de vaincre ton assassin cette nuît dernière. Cependant je ne suis pas venu pour toi, à mon tour d’attaquer.

Une fois sa phrase terminé, l’assaillant apparu brièvement derrière ma tête de mule d’ami pour l’envoyer valser avec un puissant coup. Il répéta son action un nombre incalculable, ne laissant visible que le corps de notre compagnon ricochant partout contre des obstacles invisibles pour ensuite le crasher au sol et le laissant inanimé. Il ne fit pas attention à ce qui pouvait avoir arrivé à Xam et me dévisagea.

-J’en ai finis avec lui, Icaterna prépare toi à te battre!
-Attends je voudrais voir si mon ami va bien!
-Il survivra, je suppose qu’il n’est pas l’élu du feu pour rien.

Je m’inquiétais pour Xam, mais ce gars avait raison, il survivrait ça j’en étais certain. C’était donc mon tour de subir une raclée mémorable, mais j’allais tout de même me battre de toute mes forces. Il dégaina une nouvelle fois ses katana comme s’il prenait notre combat plus au sérieux, ce qui me gênait pour Xam, il méritait autant d’égards.

Le combat commença donc, je me ruai sur mon adversaire la lame en avant qui fut immédiatement paré. Pourtant j’avais aperçut sa parade ainsi que les suivantes. Il semblait renonçait à sa vitesse pour me défier à l’escrime, un combat qui me semblait largement à ma portée. Il était également très doué, mais sachant qu’il ne se battait pas sérieusement me persuader de mon infériorité. Ses jeux de sabres étaient bien pensés, il les synchronisait très bien et visait rarement les même points, rendant mes parades plus acrobatiques. Je ne flanchais pas et prenait beaucoup de plaisir au combat, je décidais de jouer carte sur table et de dégager une vague psy à travers ma lame. Mon adversaire la détecta et d’un mouvement brusque il esquiva mon épée sans la parer puis me propulsa en avant d’un puissant kick.

-Tu es un bon épéiste, me congratula-t-il d’un ton toujours austère.
-Merci… mais pourquoi ne te bats tu pas sérieusement?
-Je veux voir ton potentiel, te laminer en moins d’une seconde rendrait se combat inutile.
-Je vois… mais pourquoi moi?
-Tu es le petit frère de mon ancien professeur.
-Hein?! Heyce t’as entraîné!?

J’allais de surprises en surprises, mais cela expliquait sa force. Mon fraternel avait le don de me cachait tout un tas de truc, mais de là a avoir pris en main un type d’a peu près mon âge… voila qui piquait ma curiosité! Mon frère était classé numéro 1 de Gaïa, n’importe qui rêverait d’être son disciple et il n’était pas du genre à s’occuper de quelqu’un, déjà qu’il ne s’occupait pas de moi.
Il avait du choisir ce type pour une certaine raison…

-Désolé mais, je n’ai même pas un dixième du talent de mon frangin.
-Je le sais, je suis venu voir à quel point tu es faible.

Il était assez rabaissant, ce qui commençait à être énervant. Je brandis ma lame et la recouvrai d’une épaisse couche de glace. J’assénai un puissant coup de taille vertical qui fut bloquer sans mal par un seul sabre de mon concurrent. Soudainement, sans que je comprenne pourquoi, je fus électrocuté puis projeté en arrière. Il m’attaque à son tour mais ma parade fut inefficace malgré mon épée bloquant toujours les siennes, je ressentis de nouveaux ce flux électrique parcourir ma lame puis mon corps pour être de nouveau envoyé au sol.
Alors que je me relevais péniblement je pouvais détecter l’aura de sa psy-énergie pour ensuite remarquer les éclairs aussi pourpre que ses yeux voguant sur ses lames. Ce qui me démystifia son talent…

-Ah je comprends maintenant… Cette rapidité… Tu es un élémentaliste de foudre n’est-ce pas?
-Exact.
-Pour un élémentaliste, je te vois très peu utilisé ton élément…
-Mon élément est la pour m’aider quand nécessaire, je ne vais pas épuiser ma psy-énergie inutilement.

Vann avait déjà émis la théorie de l’élémentalisme lié à la foudre, mais le fait que ce dernier n’utilisait jamais son élément rendait sa théorie incertaine mais sa dernière affirmation accrédita ses pensées.

Alors que je me préparais à un nouvel assaut, j’aperçut mon congénère précédemment K.O se relever avec hargne. Il enflamma ses griffes et s’élança une nouvelle fois vers notre adversaire commun. Celui-ci l’ignora et continua son combat contre moi en m’enchaînant d’un amas de coups de pieds tout en parant à la fois les charges incessantes de Xam.
Il nous ridiculisait : il esquivait chacun de nos coups et arrivait à les retourner contre notre allié, cependant nous refusions d’abandonner. Je m’élançai dans les cieux et concentrai une abondante dose de psy-énergie dans ma lame pour ensuite l’abattre sur notre adversaire. Le guerrier se propulsa vers mon attaque puis croisa ses katana pour ensuite découper mon onde d’une puissante attaque s’escrime, séparant la vague d’énergie en quatre morceaux. Les parcelles d’énergies virèrent du blanc au pourpre pour ensuite s’écraser sur mon ami.

En plus d’être excellent au corps à corps, il l’était tout autant dans le domaine de la psy-énergie puisqu’il avait réussit à contrôler mes propres vagues. Le temps que je me rende compte de cela, je me pris de nouveau une puissante attaque physique qui me fit m’écraser sur mon allié. Notre ennemi atterrit à la place où nous l’avions rencontré puis leva à un sabre au ciel. Un puissant éclair y surgit et vint nous frapper avec férocité.
Le guerrier rengaina ses sabres et contempla notre état désastreux avec déception, notre faiblesse semblait encore plus importante qu’il ne pouvait l’imaginer.

-Je ne pensais pas que ça en serait aussi alarmant…

Il fit volte face mais avant qu’il disparaisse dans l’éclat d’argent, je l’interpellai à l’aide de mes dernières forces.

-Attends!

Le jeune homme stoppa sa marche sans se retourner, signe qu’il m écoutait tout de même.

-Merci… pour la dernière fois et pour ce combat.

Vann coura vers l’élévation où se trouvait le garçon pour lui poser une dernière question.

-Mais qui es tu?
-Je m’appelle Vlad, un mercenaire voyageur.

Sur ces dernières paroles, sa silhouette se dissipa à travers la magnifique sphère d’argent, nous laissant, maintenant conscient de l’étendu de notre faiblesse.
_________________



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Nov - 12:43 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Eclyps rebirth Index du Forum -> Hors-jeu -> Eclyps : La fiction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com